P1030118

 

Avant-hier, je suis rentrée de vacances. Au début, c'était bof bof. Parce que voyez-vous, lorsque l'on choisit de partir en villégiature à Concarneau, on se prépare psychologiquement à l'infime possibilité de passer 7 jours sous la pluie. Mais quand, comme moi, on prend la direction de la Côte d'Azur, alors là, Messieurs Dames, on veut de l'air chaud, de l'herbe grillée et des cigales, nom d'un chien! Et tant pis si les-dites cigales troublent notre apéro sous les pins, au point qu'on soit obligé de les faire taire à grandes giclées de pistolets à eau comme l'été dernier... On veut du soleil, quoi! Et que l'on soit à peine début mai, franchement, c'est pas mon problème. Mai ou août, même combat! Dans le sud, il fait beau (proverbe lyonnais). Point. Alors quand on s'est retrouvé derrière les vitres du mas................................ Je disais donc... quand on s'est retrouvé derrière les vitres du mobil-home (quoi? tu m'cherches?), à contempler la pluie qui ruisselait sur les carreaux, je me suis dit que les vacances commençaient moyennement bien. Après, ça s'est quand même arrangé. Ma grande poulette, qui entre nous soit dit, a fêté ses 5 ans ce vendredi, s'est même baignée. C'est dire. Bon. J'ai eu beau scruter la plage d'un bout à l'autre, je n'ai vu personne d'autre se baigner hormis un grand balèze tout en muscle, genre pompier ou prof de karaté...Oui je sais... ça fait un peu cliché. Si ça se trouve, le Monsieur était fleuriste ou chercheur en chimie, mais si j'ai envie de penser qu'il était pompier, c'est moi que ça regarde. Enfin bref... Finalement, on a quand même eu 4 jours de beau temps. Ciel bleu, soleil et vent. Pas au point de se ballader en short et marcel du matin au soir quand même. Plutôt pantacourt et p'tit tee-shirt. Le point positif, c'est que du coup, je n'ai pas regretté de ne pas avoir fini ma robe de vacances avant de partir. J'y étais presque pourtant... Il ne me restait plus qu'une pince et les ourlets à terminer. Mais quelques jours avant le départ, j'ai été bien trop occupée à peaufiner mon épilation et vernir de rose barbapapa mes ongles de pieds (à ce propos, pensez-vous que le rose barbapapa soit encore de mon âge... je doute...). Pas de regrets, donc. La robe serait restée au fond de la valise... Je l'ai achevée à mon retour. La voilà prête pour l'été. Canicule, tu peux débarquer, je t'attends!

 

 

Modèle

Croyez-moi ou non, mais c'est le patron de la Marinière du Dressing Chic.

Je l'ai modifié de partout : longueur évidemment, pour en faire une robe, largeur,  encolure...

Fournitures

Jersey rayé "Petit Bateau" Lolie Shop

Liberty La Droguerie

Coton violet à pois bleus Toto

 

P1030157

Pinces dans le dos pour éviter que ça pendouille mollement....

P1030151

Admirez l'alignement des rayures... Loin d'être parfait, certes...Mais ce jersey côtelé, très beau au demeurant, est très fluide et très élastique. Or moi, je n'ai pas de surjeteuse, Madame! Donc l'un dans l'autre, je trouve que je ne m'en sors pas si mal...

P1030154

P1030160

P1030161

P1030163

Ourlet du bas : à l'aiguille double avec un fil bleu et un fil violet reprenant les couleurs du biais de l'encollure... On s'amuse comme on peu....

P1030166                                                                                                                                                                                                                               

A bientôt!

                                                                                                                                                                                                             P1030146