Figurez-vous que ce mardi, équipée d'une lampe frontale et d'un GPS, j'avais entrepris une descente en spéléo tout au fond du fond de mon placard à chaussures. A l'instant même où j'en suis ressortie, brandissant victorieusement ma paire de tongs,  j'ai su que j'étais foutue. Qu'à partir de cet instant, je ne trouverais la paix que lorsqu'enfin, je passerais sous "Isardrome".

Je ne sais pas vous, mais moi, chaque année, c'est la même chose. A peine ai-je flairé les tous premiers prémices de l'été que déjà, je n'ai plus qu'une idée en tête : VA-CAN-CES!

Il suffit alors que je hume une odeur de merguez pour que je me téléporte aussitôt quelque part plus au sud, dans un ailleurs qui fleure bon  la lavande, le pastis et les côtelettes grillées.

Je ferme les yeux et  elles deviennent réelles, les merguez! Je les vois, toutes frétillantes, toutes dégoulinantes de graisses, léchées amoureusement par la flamme du barbecue...

Je l'entends, cette cigale, qui chante depuis l'aube au-dessus de ma tête... Et je me dis que ces fichus insectes ne respectent vraiment rien... Même pas l'heure de l'Apéro! Aucun sens des valeurs... Tssssss... Où va le monde...

Je les sens,  ses cacahuètes que je jette dans ma bouche entre deux lampées d'une bière délicieusement fraîche en me disant que décidément, j'adore les cacahuètes. Tu bois une biere et tu en as marre du goût. Alors tu manges des cacahuetes. Les cacahuetes c'est doux et salé, fort et tendre,comme une femme. Manger des cacahuetes, it's a really strong feeling. Et apres tu as de nouveau envie de boire de la bière. Les cacahuetes c'est le mouvement perpétuel à la portée de l'homme.

Je le suis du regard, ce campeur et son rouleau de PQ qui se hâtent vers les sanitaires. Et je me dis que même avec la plus jolie robe en liberty du monde, des Manolo et un sac Vuitton, tu ne pourrrais pas avoir l'air classe quand tu te rends aux sanitaires un rouleau de PQ à la main. Et je me félicite d'avoir loué un mobil-home...

Bref... Vous l'aurez compris. Je m'y vois déjà.  En vacances.

Sauf que... les vacances, c'est dans plus d'un mois. Peuchère.

Il fallait donc que je passe ma frustration et mes envies de camping sur quelqu'un. Et c'est tombé sur Martin. 3 mois et 7 kg de muscles.... Ben quoi??? J'ai de tous petits biceps...

 

Modèle :

Barboteuse des Intemporels pour Bébés

Taille 3 mois en largeur, 6 mois en longeur

Jambes elastiquées, pressions à l'entrejambe

Bavoir "maison"

 

Fournitures :

Coton "Out N' About Campers" de Robert Kaufman - Ma Petite Mercerie

Coton à pois, tissu éponge blanc, boutons oranges - Toto

Biais orange - La Droguerie

Pressions Kam oranges - Ar Brinic

 

 P1030293

P1030285

P1030289

P1030291

 

Bon... Ben c'est pas tout ça, mais je dois vous laisser... Je repars en exploration dans mon placard à chaussures... Il faut que je ressorte mes moon boots en vue d'une petite virée à Paris ce week-end...

 

A bientôt!

 

PS : Je décline toutes responsabilités (ou presque) quant à la cohérence de ce message. Pour les réclamations, veuillez prendre contact avec cette personne. Merci.